materiel-montessori
Montessori à La Maison

Matériel Montessori : au service de l’épanouissement de l’enfant

L’un des fondements principaux de la pédagogie Montessori et de l’application de Montessori à la maison, est son matériel d’apprentissage.

En créant sa méthode éducative, Maria Montessori  a développé un matériel spécifique, fruit de ses observations et expérimentations auprès d’enfants lors de leurs apprentissages. Ce matériel concret répond aux besoins de l’enfant, ce qui fait en grande partie le succès de cette méthode. Pour autant, le rôle de l’adulte (parent ou éducateur) reste essentiel et primordial dans l’accompagnement de l’enfant à travers les ateliers mis en place.

Dans cet article je vous invite à découvrir le principe de ce matériel: quelles sont les caractéristiques du matériel Montessori, quelles sont ses fonctions et comment le mettre en place et l’aborder avec les enfants.

Des critères bien précis

Le matériel Montessori est avant tout un matériel adapté au développement de l’enfant. L’ensemble du matériel repose sur des valeurs fondamentales et sa logique s’impose d’elle-même. La manipulation du matériel induit nécessairement le mouvement, notion essentielle de la pédagogie Montessori. L’ensemble des activités accompagnent l’enfant vers une progression globale, permettant de passer du concret à l’abstrait.

Il est adapté à l’enfant

Ce matériel est adapté à la force et la taille de l’enfant : il peut donc utiliser le matériel seul, sans devoir solliciter l’aide de l’adulte. Il favorise ainsi l’autonomie de l’enfant.

Il isole la difficulté

Chaque activité aborde une seule difficulté à la fois : lorsque la difficulté isolée l’enfant peut se concentrer dessus et l’assimiler plus facilement.

Les cylindres par exemple sont tous de la même couleur, texture et forme, afin que l’enfant puisse se concentrer uniquement sur la notion de taille.

Il est sensoriel

Les ateliers montessori reposent sur l’éveil des sens de l’enfant. L’activité restera d’autant plus gravée dans l’esprit de l’enfant si elle rappelle une expérience sensorielle.

Prenons par exemple les lettres rugueuses, ou encore le matériel de mathématiques qui fait travailler les notions de quantités dans sa forme la plus concrète, puisqu’il permet à l’enfant de manipuler les dizaines, centaines etc …

Chez les tout-petits le hochet est tantôt doux, tantôt sonore, offrant à bébé toutes sortes d’expériences sensorielles.

Il est auto-correctif

Le matériel montessori est conçu de sorte à permettre à l’enfant un contrôle de l’erreur : il n’a alors pas besoin de l’approbation de l’adulte, il peut comprendre de lui-même son erreur et la corriger. Cette caractéristique favorise l’autodiscipline et contribue à renforcer l’estime de soi.

Il est esthétique et attrayant

Parce qu’il est beau et équilibré, le matériel montessori va attirer l’œil, et donc éveiller la curiosité et l’intérêt de l’enfant.

Les jeux éducatifs sont colorés, et réalisés dans des matériaux nobles tels que le bois ou la porcelaine, ce qui permet à l’enfant de sentir le poids des objets.

But directs et indirects

Chaque activité possède un but direct d’apprentissage ainsi qu’un but indirect qui prépare à une notion qui sera vue ultérieurement.

Pour la tour rose par exemple, le but direct est la discrimination visuelle des dimensions. Le but indirect est la concentration et la construction de la pensée logique.

Avec le cadre de laçage, l’enfant apprend directement à faire ses lacets, et indirectement se prépare à l’écriture en musclant ses doigts et en affinant son geste.

Répartition du matériel dans l’ambiance Montessori

Dans une salle de classe, le matériel didactique est généralement disponible en un seul exemplaire. Ainsi, l’enfant expérimente la patience, le respect ou encore la négociation. Cela évite également la compétition et la comparaison entre les enfants. 

Les activités montessori sont disposées sur des étagères et réparties sur des plateaux, à hauteur des enfants, pour leur permettre de se servir seuls.

Dans une ambiance montessori 3/6ans, le matériel est réparti selon 4 aires principales :

·         Vie pratique : les activités de vie pratique ont pour but d’affiner les gestes de l’enfant et de travailler sa dextérité et sa motricité fine. En outre, elles renforcent sa confiance en lui et son autonomie.

L’enfant apprend à prendre soin de lui et de son environnement.

On utilise le matériel de la vie courante, puisqu’ on met à la disposition de l’enfant le nécessaire pour balayer, soigner une plante, transvaser avec une cuillère, ouvrir et fermer des cadenas ou encore découper. Les cadres d’habillage font également partie du matériel de vie pratique.

·         Vie sensorielle : Le matériel de vie sensorielle permet de travailler les notions de couleurs, de formes, de poids, de sons ou encore de tailles. 

On y retrouve entre autres la tour rose, l’escalier marron, la boîte à sons et les tablettes rugueuses.

La géographie y est également abordée grâce aux globes lisses et rugueux.

·         Langage : le matériel de langage fait travailler le vocabulaire, la lecture et l’écriture. 

On y trouve notamment les cartes de nomenclatures, les lettres rugueuses, l’alphabet mobile

·         Mathématiques : le matériel de mathématiques aborde de façon concrète la numération et le calcul. 

Les barres rouges et bleues, les fuseaux, la table de Séguin, le système décimal encore de la table de Pythagore font partie du matériel didactique de mathématiques.

Pour en apprendre davantage sur ce qu’est une ambiance montessori, je vous invite à lire cet article: ambiance montessori: une invitation à l’autonomie.

Présentation et utilisation du matériel

Avant même la mise en place d’ateliers, le rôle de l’éducateur est d’identifier les périodes sensibles que l’enfant traverse. Le matériel pédagogique est en effet une réponse à un intérêt de l’enfant pour un aspect de son environnement : il sera alors capable d’assimiler des notions presque sans effort grâce à son esprit absorbant.

« L’enfant a un esprit capable d’absorber la connaissance. Il a le pouvoir de s’instruire tout seul. » (Maria Montessori)

Le rôle de l’adulte

Comme nous l’avons vu, l’adulte a un rôle essentiel: dans la pédagogie montessori on ne parle pas de maîtresse (ou maître), mais d’éducatrice (ou éducateur). Il se positionne de manière bienveillante en observant l’enfant et en ciblant sa ou ses périodes sensibles. En fonction de ses observations, il peut alors choisir de proposer ou non une activité, dans le respect du rythme de l’enfant.

J’avais écrit précédemment un article pour expliquer ce qu’est une éducatrice montessori.

Présentation de l’atelier

Lorsque l’adulte présente un atelier, cela se fait généralement en silence.

L’éducateur montre alors à l’enfant l’atelier du début à la fin (aller chercher le plateau, jusqu’au moment de reposer le plateau)

Lors de la présentation il va décomposer ses mouvements  pour que l’enfant ait le temps d’observer et d’assimiler les gestes. Puis il encourage l’enfant à faire et refaire, sans faire à sa place.

 « Toute aide inutile est une entrave au développement de l’enfant » (M. Montessori).

Lorsque l’enfant sollicite l’aide de l’adulte, celui-ci intervient sans donner la solution, mais plutôt en dialoguant, afin d’inviter l’enfant à réfléchir et expérimenter.

Maria Montessori a dit « libérez le potentiel de l’enfant et vous transformerez le monde avec lui ». En cela le matériel Montessori est une formidable aide au développement pour découvrir le monde, apprendre à son propre rythme et s’épanouir.

Previous Post Next Post

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply