activités-bébé-0-6-mois
Montessori à La Maison

8 Activités pour bébé de 0 à 6 mois

Aujourd’hui, nous allons nous intéresser aux activités  inspirées de la pédagogie Montessori qu’on peut proposer aux tout-petits entre 0 et 6 mois.

Durant les 6 premiers mois de sa vie, le nourrisson va progressivement passer des réflexes archaïques aux mouvements volontaires. En effet, au fil des semaines, bébé va gagner en tonicité, et développer sa motricité (bouger ses jambes, se tourner sur le côté, puis sur le ventre etc…). Il sera également capable d’attraper des objets à sa portée.

Voici donc 8 activités d’éveil sensoriel destinées à accompagner le développement du bébé !

Les activités visuelles

Au cours des 6 premiers mois, la vision du bébé va considérablement se développer, passant de 1/20ème à 2/10ème. Il distinguera de mieux en mieux les reliefs ainsi que les couleurs.

Même si le nouveau-né préfère déjà regarder un visage humain plutôt que toute autre chose, voici ce que vous pouvez mettre en place à la maison pour stimuler son sens visuel et contribuer à son éveil.

Les mobiles

Hormis les mobiles Montessori, type mobile de Munari, mobile de Gobbi qui sont d’excellents supports mais dont l’inconvénient est le coût, il existe de très bons mobiles dans le commerce.

Veillez à le choisir  esthétique et cohérent (pas de poisson par exemple), préférez-le avec  des avions, des papillons ou encore des nuages. Évitez les mobiles musicaux ou lumineux, car l’objectif est la stimulation visuelle uniquement.

Idéalement, le mobile doit être positionné à 30cm du bébé, au-dessus de ses jambes plutôt qu’à hauteur des yeux, ce qui est très gênant pour lui. Présentez-lui lorsqu’il est attentif, et retirez-le lorsqu’il s’en détourne.

Si vous souhaitez vous lancer dans la fabrication d’un mobile pour votre bébé, vous trouverez des tas de tutoriels sur le net pour vous inspirer.

Le miroir

Dans l’espace nido, on trouve très souvent un miroir placé près du sol, dans l’aire d’éveil.

Son rôle est notamment de favoriser le suivi visuel ainsi que la concentration.

Afin de séparer les aires d’activités et de repos, il est préférable de placer le miroir dans le salon par exemple. Installez bébé sur un tapis d’éveil ou un matelas que vous aurez posé à côté du miroir.

Activités auditives

L’ouïe est le sens le plus affiné à la naissance. Le nourrisson reconnaît déjà la voix de sa mère, et son  ouïe va s’affiner au fil des mois.

Progressivement, le jeune enfant va réagir aux bruits qui l’entourent comme les jouets sonores, les bruits familiers. Il va alors répondre à ce stimuli en sursautant,  en modifiant son expression faciale, en effectuant des mouvements de bras et de jambes ou encore en communiquant par des gazouillis ou des pleurs.

Parler à bébé

Il est important de parler à votre bébé, de nommer les objets qu’on lui présente (des objets du quotidien, des figurines etc…), qui font partie de son environnement ou qu’il rencontre dans la nature par exemple.

Parlez-lui pendant le bain, le change, les repas etc… Décrivez ce que vous faites, comment vous pensez que se sent votre bébé. Vous pouvez pourquoi pas lui lire des histoires. Cela permet de nourrir la relation, mais également d’aider l’enfant à développer son langage.

Quoi qu’il en soit, utilisez un langage riche et varié.

Des études scientifiques ont révélé que les bébés apprécient le « parler maternant» (baby talk).

En effet, les mamans sont programmées pour parler ce langage, qui se constitue d’intonations mélodieuses, de phrases courtes, de voyelles allongées exagérément, de répétitions ou encore de légères variations.

Le langage rythmé

La voix est la sonorité la plus attractive pour le nourrisson.

Les comptines et berceuses sont un formidable outil pour nourrir la relation, la gestuelle, le contact physique et le regard. Ces moments d’échanges permettent de favoriser l’écoute et de développer l’attention.

Activités de préhension

La capacité de préhension va elle aussi considérablement évoluer au cours des 6 premiers mois du bébé. Il va passer d’un réflexe archaïque d’agrippement à une préhension intentionnelle.

Pour accompagner cette évolution, nous pouvons lui proposer plusieurs activités ludiques.

Le portique

Le principe ici est d’accrocher des objets au portique que l’enfant va tenter de saisir. Privilégiez des objets adaptés à la préhension de bébé, et dans des matériaux nobles (comme le bois par exemple).

On peut présenter cette activité vers 3-4 mois, en l’installant sur son tapis d’éveil et en positionnant le portique au-dessus de lui, pour lui permettre de saisir les objets suspendus.

Les hochets

En plus  de développer la coordination œil-main, le hochet permet au bébé d’expérimenter et de découvrir de nouvelles sensations: les températures, le poids, les formes ou encore les couleurs. Il lui permet également de développer son indépendance.

Les hochets se présentent vers 5-6 mois, lorsque bébé développe sa préhension volontaire. Ils doivent être petits et légers, c’est-à-dire adaptés à sa force.

Il existe plusieurs hochets pour stimuler ses sens. Choisissez des jouets non traités chimiquement, car bébé commence par explorer par la bouche avant de poursuivre ses découvertes par les mains. De plus, il font bien souvent office d’anneau de dentition pour soulager les poussées dentaires douloureuses.

·         Le hochet de perles: il est constitué de 3 perles reliées par un lacet en cuir

·         Le hochet cage : il s’agit d’un grelot à l’intérieur d’un cube ou d’un cylindre

·         Le hochet à 2 disques : il est constitué de 2 disques imbriqués, facilitant le passage d’une main à l’autre et le mouvement de rotation du poignet

·         Les anneaux entrelacés : Ils s’agit de 3 anneaux de tailles différentes, généralement en bois ou en métal

·         Le dolios : ce hochet est constitué de 6 petites boules colorées et sonores

·         La balle gonflable: il en existe de différentes textures, et plus ou moins rigides. Préférez des balles molles avec des protubérances.

Activités motrices

Le nourrisson va passer par différentes étapes pour développer ses facultés motrices. En l’espace de 6 mois,  l’enfant pourra redresser sa tête, puis se tourner sur le ventre, commencer à ramper pour finir par s’asseoir tout seul (autour de 6-7 mois).

Voici, donc, quelques activités pour accompagner le développement moteur de votre bout de chou.

Le Takane

Appelée aussi balle de préhension, elle est destinée à la base aux jambes et non aux mains.

Cette balle en tissu à motif constituée de mousse est unie dans les creux, ce qui lui donne du relief.

Dans un premier temps, vous pouvez accrocher la balle au portique avec un élastique, au-dessus des pieds de bébé, l’encourageant ainsi à travailler sa motricité en tapant dedans avec ses pieds.

Cette activité est à présenter vers 3-4 mois.

Agir sur son environnement

Vers 5 mois, votre bébé commencera à se mouvoir en rampant ou en roulant. Pour stimuler ce mouvement, positionner ses jouets à sa vue. En plus d’attirer sa curiosité, cela va développer sa motricité globale.

Pour conclure, il est important de soutenir les activités de votre bambin par le regard, en restant présent à ses côtés. Même si les activités peuvent sembler courtes, elles vont néanmoins favoriser son éveil, soutenir son développement psychomoteur et son épanouissement.

Previous Post Next Post

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply