Formation

Qu’est ce que la méthode Montessori?

Parmi toutes les pédagogies, la méthode Montessori est certainement la pédagogie alternative dont on entend le plus parler.

Cette méthode éducative est née en 1907 des découvertes de Maria Montessori, femme médecin et pédagogue italienne qui basa ses travaux sur l’observation d’enfants en situation d’apprentissage. 

Depuis, la pédagogie Montessori n’a cessé de séduire au point de devenir la pédagogie la plus répandue à travers le monde. De plus en plus de professionnels de la petite enfance et de parents intègrent une formation Montessori pour appliquer ces concepts avec leurs enfants.

“Libérez le potentiel de l’enfant et vous transformerez le monde avec lui” disait Maria Montessori. En effet cette pédagogie n’a d’autre ambition que de forger les adultes de demain, des adultes socialement et spirituellement épanouis.

Mais alors quels sont les grands principes pédagogiques de la méthode Montessori? Comment fonctionne-t-elle concrètement?  De la théorie à la pratique, découvrons ensemble ce qui fait le succès de cette méthode d’apprentissage.

Qui est Maria Montessori?

Née en 1870 à Chiaravalle en Italie, Maria Montessori devint une des premières femmes diplômées en médecine de son pays à l’âge de 26 ans. 

C’était avant tout une grande humaniste, qui décida quelques années plus tard de se consacrer à la pédagogie.  Elle commença par étudier des enfants déficients mentaux et développa une nouvelle méthode d’apprentissage. Avec eux, elle obtint des résultats inattendus et fût alors convaincue que sa méthode pouvait être appliquée à des enfants « normaux ».

Elle créa par la suite la première Maison des Enfants: La Casa dei bambini, qui devint une base de recherche, accueillant des enfants d’âges préscolaires où elle pu y éprouver sa nouvelle méthode, en collaborant avec d’autres pédagogues de renom de son époque. 

Elle consacra également son temps à la formation d’éducateurs.

Reconnue dans de nombreux pays pour ses travaux, elle dédiera sa vie à propager sa nouvelle pédagogie, notamment en fondant l’AMI, l’Association Montessori International qui a vocation à coordonner la diffusion de ses idées, de sauvegarder sa méthode, sa pédagogie, et sa pensée au nom de l’Enfant.

Elle s’éteignit en 1952 aux Pays-Bas à l’âge de 82 ans.

Il existerait actuellement pas moins de 22 000 écoles Montessori dans le monde, principalement composées de classes maternelles et élémentaires, sans compter les classes au sein de l’enseignement public ayant adopté cette approche éducative.

Les grands principes de la méthode Montessori

Dans la pédagogie Montessori comme dans la pédagogie freinet, l’enfant est au coeur de ses apprentissages de sa propre construction. 

La maturation de l’individu se décompose alors en 4 stades:

  • la petite enfance (de 0 à 6 ans) 
  • l’enfance (de 6 à 12 ans)
  • l’adolescence (de 12 à 18 ans)
  • la maturité (de 18 à 24 ans) 

La petite-enfance est une période particulièrement intéressante, puisque d’après Maria Montessori: “la période la plus importante de la vie se situe entre 0 et 6 ans et non pas durant les études universitaires”. C’est durant cette période que l’enfant acquiert les bases de sa personnalité. 

L’esprit absorbant 

Au cours de la petite-enfance, l’enfant absorbe les connaissances, un peu comme une éponge absorbe le liquide dans lequel il est plongé. L’exemple le plus parlant est celui de l’apprentissage de la langue maternelle.

Son esprit absorbant va en effet lui permettre d’assimiler toutes les aptitudes nécessaires à ses besoins quotidiens ainsi que des règles culturelles du milieu dans lequel il évolue.

Cette faculté psychique essentielle distingue l’intelligence de l’enfant au regard de celle de l’adulte.

Les périodes sensibles

Les périodes sensibles sont des périodes très importantes durant lesquelles le petit enfant, au moyen de son esprit absorbant, nourrit un très grand intérêt pour certains aspects de son environnement. 

Limitées dans le temps, et ne se manifestent pas au même âge d’un enfant à l’autre.

Maria Montessori a identifié 6 périodes sensibles que l’enfant traverse durant la petite-enfance:

  •  la période sensible du langage (de la naissance à 6 ans)
  •  la période sensible de la coordination des mouvements ( 18 mois et 4 ans)
  •  la période sensible de l’ordre (de la naissance à 6 ans)
  •  la période sensible du raffinement sensoriel (entre 18 mois et 5 ans)
  •  la période sensible du comportement social ( entre 2 1/2 ans et 6 ans)
  •  la période sensible des petits objets (entre 1 et 3 ans)

L’environnement préparé

Quelque soit son âge ou la période sensible dans laquelle il se trouve, l’enfant a besoin d’une aide, d’un environnement et d’un matériel adapté pour lui permettre de prendre confiance en lui, de s’épanouir et ainsi de développer son plein potentiel.

L’éducateur

“Aide-moi à faire seul et à penser par moi-même”. Voici une phrase de Maria Montessori qui résume à elle seule le rôle de l’éducateur.

Bien plus qu’un enseignant, son rôle est essentiellement basé sur l’observation de l’enfant, afin de repérer quelle période sensible celui-ci traverse. Il est alors en mesure de proposer des activités montessori adaptées, dans le respect du rythme de l’enfant. 

L’éducateur Montessori accueille les enfants avec bienveillance, patience et sait être à l’écoute de leurs besoins.

Le matériel Montessori

La main de l’enfant joue un grand rôle dans le développement de son intelligence. En effet, le jeune enfant a besoin de toucher,manipuler, et expérimenter pour appréhender son environnement.

Maria Montessori s’est inspirée du matériel didactique que le médecin français Edouard Seguin avait conçu pour des enfants souffrant de troubles cognitifs. 

Elle mit alors au point un matériel spécifique répondant à des critères bien précis : il se veut autocorrectif, sensoriel, ludique et bien entendu adapté à la main de l’enfant. 

Le matériel est réparti de manière logique et ordonné sur des étagères à la disposition de l’enfant.

Parmi les incontournables du matériel Montessori on trouve la tour rose, les cylindres, les barres rouges ou encore les lettres rugueuses pour ne citer qu’eux.

L’ambiance Montessori

Dans une salle de classe (ou ambiance) Montessori, l’atmosphère se veut calme et silencieuse afin de favoriser la concentration. Les enfants travaillent de manière individuelle et autonome au sein d’un groupe d’âges hétérogène. Il n’y a donc aucun esprit de compétition: chaque enfant évolue en fonction de son rythme et de son individualité.

En maison d’enfants (de 3 à 6 ans) l’ambiance est organisée en 4 grandes aires: 

  • Aire du langage
  • Aire des mathématiques
  • Aire de la vie pratique
  • Aire sensorielle

Cette approche éducative encourage le libre-choix, l’autodiscipline et favorise l’autonomie de l’enfant.

Chez les tout-petits l’environnement préparé revêt également une grande importance, puisqu’il va permettre aux enfants notamment de découvrir le monde qui les entoure et d’acquérir la motricité nécessaire à leur autonomie. 

On laissera alors à leur disposition hochet, balle de préhension et autres jeux éducatifs que les enfants pourront attraper et ainsi travailler leur motricité fine.

En outre il est tout à fait possible de mettre en place un environnement Montessori à la maison, en veillant à ce qu’il réunisse les conditions nécessaires à l’épanouissement de l’enfant.

En résumé, la méthode Montessori a vocation à construire des individus épanouis, capables de prendre leurs propres décisions et de s’adapter à leur environnement, en leur offrant dès le plus jeune âge une éducation positive dans un cadre respectueux de leur rythme.

Pour aller plus loin, retrouvez dans cet article une sélection de livres Montessori pour mieux comprendre cette pédagogie en cliquant sur ICI.

Previous Post Next Post

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply