Parentalité Bienveillante

Le vocabulaire émotionnel

Le vocabulaire émotionnel, qu’est-ce que c’est ?
Il s’agit tout simplement des mots employés pour désigner ses émotions .

Il en existe un large panel, permettant d’exprimer des émotions ou des sentiments très divers. Pourtant, nous n’en connaissons que très peu.

Mais d’abord, qu’est-ce qu’une émotion ?

L’émotion est une manifestation physique naturelle et spontanée, une réponse physiologique liée à la perception d’un événement dans notre environnement ou notre espace mental.

Selon les psychologues, les émotions fondamentales varient. Pour le psychologue américain Paul Ekman par exemple, il existe 6 émotions fondamentales qui sont : la tristesse, la joie, la colère, la peur, le dégoût et la surprise. Isabelle Filliozat, psychothérapeute, retient elle la peur/la terreur, la colère/la rage, la tristesse/la douleur, le plaisir/la joie, l’amour et le dégoût.

Les émotions sont universelles, mais leurs manifestations varient beaucoup en fonction de la culture.

On constate en effet qu’il est par exemple très mal venu de pleurer lors d’un enterrement au Japon, alors qu’en France ce serait plutôt l’inverse qui paraîtrait étrange.

On remarque aussi que, selon le contexte familial et donc culturel, la petite fille est encouragée à exprimer sa tristesse, alors que le garçon sera davantage invité à exprimer sa colère. N’entend-on pas très souvent qu’un homme ça ne pleure pas… ? ^^

Les émotions sont donc naturelles et pourtant les émotions des enfants sont plutôt difficiles à accepter pour les parents.

Les enfants ne choisissent pas leurs émotions, ils ne décident pas de faire des crises, ou même de faire des colères. Les enfants les subissent, parce qu’ils n’ont tout simplement pas encore la faculté de les maîtriser. Notre rôle, en tant que parent, est donc d’aider nos enfants à maîtriser leurs émotions si nécessaire.

« Tous les sentiments sont légitimes, les comportements ne sont pas tous acceptables. »

Haim Ginott

Offrir le vocabulaire émotionnel à nos enfants

A partir de 18 mois, les enfants commencent très souvent à vivre des émotions difficilement gérables, pour eux comme pour nous. Et, c’est là le moment de leur offrir un vocabulaire adapté. Mettre des mots sur ce que l’on ressent, c’est déjà donner de l’importance à ce ressenti. De nombreux livres existent sur les émotions, qui suscitent très souvent l’intérêt des enfants.

La langue française est riche en qualificatifs émotionnels, et les utiliser nous-mêmes permettra à nos enfants de les apprendre. Eh oui ! l’esprit absorbant en puissance ^^.

Bien entendu, les supports tels que les livres, les cartes ou la roue des émotions ne se présentent au début que lorsque l’enfant est calme. Par contre, il arrive que, lorsque ces supports sont à disposition des enfants, un enfant en colère par exemple se dirige vers la carte et la montre aux parents.

La connaissance de ce vocabulaire développe la connaissance de soi mais aussi l’empathie, car elle permet de mieux comprendre l’autre.

En ce moment, j’utilise des cartes du langage des émotions et elles me plaisent beaucoup, il y en a 60 environ. De quoi bien travailler… ^^

Next Post

You Might Also Like

1 Comment

  • Reply LES ÉMOTIONS À TRAVERS L’ÉDUCATION 11 décembre 2019 at 7 h 59 min

    […] un précédent article, j’avais évoqué le vocabulaire émotionnel, article que vous pouvez relire […]

  • Leave a Reply